Nageurs de combat de la DGSE ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nageurs de combat de la DGSE ...

Message  coal le Dim 11 Jan - 20:50

... contre pirates somaliens :
ce fiasco qu’on cache à l’Elysée



Après
le succès de l’action des commandos-marine pour libérer les otages
détenus sur le Ponant, la DGSE a tenté de remettre le couvert. Cette
fois ça c’est mal passé. Mais chut ! Secret Défense !


Un bateau en détresse, mais ce n’est pas celui auquel on pourrait penser et celui-ci ne participe pas au Vendée Globe Challenge mais à la guerre contre les pirates dans le Golfe d’Aden

Le 30 novembre dernier, la DGSE encouragée par le succès rencontré lors l’assaut
mené contre le luxueux voilier Le Ponant,
a ainsi tenté de remettre le couvert et de libérer par la force les
otages nigérians retenus par des pirates Somaliens depuis août à bord
du Yénégoa Océan, navire battant pavillon panaméen.


Et l’impensable s’est produit ! Après avoir débarqués de nuit de l’Alizé, navire de la DGSE,
les nageurs de combats et autres commandos d’élites ont été pris pour
cibles par les pirates qui montaient la garde sur le Yénégoa ! Surpris
et ne pouvant répondre par le feu car totalement défaits et comptant
dans leur rang un blessé, les soldats de l’ombre ont reflué sans pouvoir aborder le navire…
Le nouveau directeur général
de la DGSE n’a pas voulu retenter quoi que ce soit après ce que
nombreux qualifient de « fiasco » et a ordonné au chef du Service
Action de faire rentrer en France au plus vite son navire…

Comme le montre ce document du site du ministère de la Défense,
l’Alizé était bien sur zone le 28 novembre.
Information confirmé par Libération,
qui précise que l’Alizé est « le bateau utilisé par les hommes du
Centre parachutiste d’entraînement aux opérations maritime, le nom
officiel des nageurs de combat dépendant de la DGSE. »




Oh mon bateau…

© MARINE NATIONALE (meretmarine.com)

Mis en permission et surtout au secret, les hommes
ayant pris part à cette tentative semblent bien amers car ils ont
certainement frôlé la mort pour une mission bien mal définie.



L’Elysée
avait donné son feu vert mais n’a pas été mis au courant de cet échec
cuisant qui a été présenté comme une reconnaissance maritime et à qui
l’on expliquera que le blessé l’a été au cours d’un entrainement…



Subsistent quelques délicates questions en suspens :
Comment expliquer, cette blessure par balle de Kalachnikov ? Et ces
impacts multiples sur les embarcations des agents français ? Et encore
l’abandon d’un précieux matériel aux mains des pirates ? Dur métier…


NB : Contactés, l’Elysée et le ministère de la Défense n’ont pas encore répondu à nos sollicitations


Papier modifié samedi 10 janvier à 13h 15


A lire ou relire sur Bakchich.info
avatar
coal

Messages : 2424
Date d'inscription : 23/02/2008
Localisation : l'Elysée, 55 rue du faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nageurs de combat de la DGSE ...

Message  Arsene du PDC le Dim 11 Jan - 21:09

coal a écrit:... contre pirates somaliens :
ce fiasco qu’on cache à l’Elysée



Après
le succès de l’action des commandos-marine pour libérer les otages
détenus sur le Ponant, la DGSE a tenté de remettre le couvert. Cette
fois ça c’est mal passé. Mais chut ! Secret Défense !


Un bateau en détresse, mais ce n’est pas celui auquel on pourrait penser et celui-ci ne participe pas au Vendée Globe Challenge mais à la guerre contre les pirates dans le Golfe d’Aden

Le 30 novembre dernier, la DGSE encouragée par le succès rencontré lors l’assaut
mené contre le luxueux voilier Le Ponant,
a ainsi tenté de remettre le couvert et de libérer par la force les
otages nigérians retenus par des pirates Somaliens depuis août à bord
du Yénégoa Océan, navire battant pavillon panaméen.


Et l’impensable s’est produit ! Après avoir débarqués de nuit de l’Alizé, navire de la DGSE,
les nageurs de combats et autres commandos d’élites ont été pris pour
cibles par les pirates qui montaient la garde sur le Yénégoa ! Surpris
et ne pouvant répondre par le feu car totalement défaits et comptant
dans leur rang un blessé, les soldats de l’ombre ont reflué sans pouvoir aborder le navire…
Le nouveau directeur général
de la DGSE n’a pas voulu retenter quoi que ce soit après ce que
nombreux qualifient de « fiasco » et a ordonné au chef du Service
Action de faire rentrer en France au plus vite son navire…

Comme le montre ce document du site du ministère de la Défense,
l’Alizé était bien sur zone le 28 novembre.
Information confirmé par Libération,
qui précise que l’Alizé est « le bateau utilisé par les hommes du
Centre parachutiste d’entraînement aux opérations maritime, le nom
officiel des nageurs de combat dépendant de la DGSE. »




Oh mon bateau…

© MARINE NATIONALE (meretmarine.com)

Mis en permission et surtout au secret, les hommes
ayant pris part à cette tentative semblent bien amers car ils ont
certainement frôlé la mort pour une mission bien mal définie.



L’Elysée
avait donné son feu vert mais n’a pas été mis au courant de cet échec
cuisant qui a été présenté comme une reconnaissance maritime et à qui
l’on expliquera que le blessé l’a été au cours d’un entrainement…



Subsistent quelques délicates questions en suspens :
Comment expliquer, cette blessure par balle de Kalachnikov ? Et ces
impacts multiples sur les embarcations des agents français ? Et encore
l’abandon d’un précieux matériel aux mains des pirates ? Dur métier…


NB : Contactés, l’Elysée et le ministère de la Défense n’ont pas encore répondu à nos sollicitations


Papier modifié samedi 10 janvier à 13h 15


A lire ou relire sur Bakchich.info




Dernière édition par Arsene du PDC le Jeu 28 Jan - 10:50, édité 1 fois
avatar
Arsene du PDC

Messages : 2026
Date d'inscription : 24/02/2008
Age : 107

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nageurs de combat de la DGSE ...

Message  papacoz le Dim 11 Jan - 21:48

coal a écrit:... contre pirates somaliens :
ce fiasco qu’on cache à l’Elysée



Après
le succès de l’action des commandos-marine pour libérer les otages
détenus sur le Ponant, la DGSE a tenté de remettre le couvert. Cette
fois ça c’est mal passé. Mais chut ! Secret Défense !


Un bateau en détresse, mais ce n’est pas celui auquel on pourrait penser et celui-ci ne participe pas au Vendée Globe Challenge mais à la guerre contre les pirates dans le Golfe d’Aden

Le 30 novembre dernier, la DGSE encouragée par le succès rencontré lors l’assaut
mené contre le luxueux voilier Le Ponant,
a ainsi tenté de remettre le couvert et de libérer par la force les
otages nigérians retenus par des pirates Somaliens depuis août à bord
du Yénégoa Océan, navire battant pavillon panaméen.


Et l’impensable s’est produit ! Après avoir débarqués de nuit de l’Alizé, navire de la DGSE,
les nageurs de combats et autres commandos d’élites ont été pris pour
cibles par les pirates qui montaient la garde sur le Yénégoa ! Surpris
et ne pouvant répondre par le feu car totalement défaits et comptant
dans leur rang un blessé, les soldats de l’ombre ont reflué sans pouvoir aborder le navire…
Le nouveau directeur général
de la DGSE n’a pas voulu retenter quoi que ce soit après ce que
nombreux qualifient de « fiasco » et a ordonné au chef du Service
Action de faire rentrer en France au plus vite son navire…

Comme le montre ce document du site du ministère de la Défense,
l’Alizé était bien sur zone le 28 novembre.
Information confirmé par Libération,
qui précise que l’Alizé est « le bateau utilisé par les hommes du
Centre parachutiste d’entraînement aux opérations maritime, le nom
officiel des nageurs de combat dépendant de la DGSE. »




Oh mon bateau…

© MARINE NATIONALE (meretmarine.com)

Mis en permission et surtout au secret, les hommes
ayant pris part à cette tentative semblent bien amers car ils ont
certainement frôlé la mort pour une mission bien mal définie.



L’Elysée
avait donné son feu vert mais n’a pas été mis au courant de cet échec
cuisant qui a été présenté comme une reconnaissance maritime et à qui
l’on expliquera que le blessé l’a été au cours d’un entrainement…



Subsistent quelques délicates questions en suspens :
Comment expliquer, cette blessure par balle de Kalachnikov ? Et ces
impacts multiples sur les embarcations des agents français ? Et encore
l’abandon d’un précieux matériel aux mains des pirates ? Dur métier…


NB : Contactés, l’Elysée et le ministère de la Défense n’ont pas encore répondu à nos sollicitations


Papier modifié samedi 10 janvier à 13h 15


A lire ou relire sur Bakchich.info

qui conduisait le bateau Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
papacoz

Messages : 2332
Date d'inscription : 01/03/2008
Age : 65
Localisation : tout en bas à gauche

Voir le profil de l'utilisateur http://txiko.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nageurs de combat de la DGSE ...

Message  Indians le Dim 11 Jan - 22:03

coal a écrit:... contre pirates somaliens :
ce fiasco qu’on cache à l’Elysée



Après
le succès de l’action des commandos-marine pour libérer les otages
détenus sur le Ponant, la DGSE a tenté de remettre le couvert. Cette
fois ça c’est mal passé. Mais chut ! Secret Défense !


Un bateau en détresse, mais ce n’est pas celui auquel on pourrait penser et celui-ci ne participe pas au Vendée Globe Challenge mais à la guerre contre les pirates dans le Golfe d’Aden

Le 30 novembre dernier, la DGSE encouragée par le succès rencontré lors l’assaut
mené contre le luxueux voilier Le Ponant,
a ainsi tenté de remettre le couvert et de libérer par la force les
otages nigérians retenus par des pirates Somaliens depuis août à bord
du Yénégoa Océan, navire battant pavillon panaméen.


Et l’impensable s’est produit ! Après avoir débarqués de nuit de l’Alizé, navire de la DGSE,
les nageurs de combats et autres commandos d’élites ont été pris pour
cibles par les pirates qui montaient la garde sur le Yénégoa ! Surpris
et ne pouvant répondre par le feu car totalement défaits et comptant
dans leur rang un blessé, les soldats de l’ombre ont reflué sans pouvoir aborder le navire…
Le nouveau directeur général
de la DGSE n’a pas voulu retenter quoi que ce soit après ce que
nombreux qualifient de « fiasco » et a ordonné au chef du Service
Action de faire rentrer en France au plus vite son navire…

Comme le montre ce document du site du ministère de la Défense,
l’Alizé était bien sur zone le 28 novembre.
Information confirmé par Libération,
qui précise que l’Alizé est « le bateau utilisé par les hommes du
Centre parachutiste d’entraînement aux opérations maritime, le nom
officiel des nageurs de combat dépendant de la DGSE. »




Oh mon bateau…

© MARINE NATIONALE (meretmarine.com)

Mis en permission et surtout au secret, les hommes
ayant pris part à cette tentative semblent bien amers car ils ont
certainement frôlé la mort pour une mission bien mal définie.



L’Elysée
avait donné son feu vert mais n’a pas été mis au courant de cet échec
cuisant qui a été présenté comme une reconnaissance maritime et à qui
l’on expliquera que le blessé l’a été au cours d’un entrainement…



Subsistent quelques délicates questions en suspens :
Comment expliquer, cette blessure par balle de Kalachnikov ? Et ces
impacts multiples sur les embarcations des agents français ? Et encore
l’abandon d’un précieux matériel aux mains des pirates ? Dur métier…


NB : Contactés, l’Elysée et le ministère de la Défense n’ont pas encore répondu à nos sollicitations


Papier modifié samedi 10 janvier à 13h 15


A lire ou relire sur Bakchich.info

faut espérer que ils ont compris, que l'entraînement " rigolade " et la réalité c'est très diffèrent Embarassed .

ce qui peut être bcp plus inquiétant , c'est de voir que a première vue notre armée n'est pas trop au point ( en combat réel ) .

@++


.
avatar
Indians

Messages : 839
Date d'inscription : 28/07/2008
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur http://www.frigorifix.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nageurs de combat de la DGSE ...

Message  gudulle le Dim 11 Jan - 22:25

Indians a écrit:
coal a écrit:... contre pirates somaliens :
ce fiasco qu’on cache à l’Elysée



Après
le succès de l’action des commandos-marine pour libérer les otages
détenus sur le Ponant, la DGSE a tenté de remettre le couvert. Cette
fois ça c’est mal passé. Mais chut ! Secret Défense !


Un bateau en détresse, mais ce n’est pas celui auquel on pourrait penser et celui-ci ne participe pas au Vendée Globe Challenge mais à la guerre contre les pirates dans le Golfe d’Aden

Le 30 novembre dernier, la DGSE encouragée par le succès rencontré lors l’assaut
mené contre le luxueux voilier Le Ponant,
a ainsi tenté de remettre le couvert et de libérer par la force les
otages nigérians retenus par des pirates Somaliens depuis août à bord
du Yénégoa Océan, navire battant pavillon panaméen.


Et l’impensable s’est produit ! Après avoir débarqués de nuit de l’Alizé, navire de la DGSE,
les nageurs de combats et autres commandos d’élites ont été pris pour
cibles par les pirates qui montaient la garde sur le Yénégoa ! Surpris
et ne pouvant répondre par le feu car totalement défaits et comptant
dans leur rang un blessé, les soldats de l’ombre ont reflué sans pouvoir aborder le navire…
Le nouveau directeur général
de la DGSE n’a pas voulu retenter quoi que ce soit après ce que
nombreux qualifient de « fiasco » et a ordonné au chef du Service
Action de faire rentrer en France au plus vite son navire…

Comme le montre ce document du site du ministère de la Défense,
l’Alizé était bien sur zone le 28 novembre.
Information confirmé par Libération,
qui précise que l’Alizé est « le bateau utilisé par les hommes du
Centre parachutiste d’entraînement aux opérations maritime, le nom
officiel des nageurs de combat dépendant de la DGSE. »




Oh mon bateau…

© MARINE NATIONALE (meretmarine.com)

Mis en permission et surtout au secret, les hommes
ayant pris part à cette tentative semblent bien amers car ils ont
certainement frôlé la mort pour une mission bien mal définie.



L’Elysée
avait donné son feu vert mais n’a pas été mis au courant de cet échec
cuisant qui a été présenté comme une reconnaissance maritime et à qui
l’on expliquera que le blessé l’a été au cours d’un entrainement…



Subsistent quelques délicates questions en suspens :
Comment expliquer, cette blessure par balle de Kalachnikov ? Et ces
impacts multiples sur les embarcations des agents français ? Et encore
l’abandon d’un précieux matériel aux mains des pirates ? Dur métier…


NB : Contactés, l’Elysée et le ministère de la Défense n’ont pas encore répondu à nos sollicitations


Papier modifié samedi 10 janvier à 13h 15


A lire ou relire sur Bakchich.info

faut espérer que ils ont compris, que l'entraînement " rigolade " et la réalité c'est très diffèrent Embarassed .

ce qui peut être bcp plus inquiétant , c'est de voir que a première vue notre armée n'est pas trop au point ( en combat réel ) .

@++


.

ce faire rejetter a la mer par une bande de gugusse armé de kalach
ça fait pas tres serieux pour une grande armee
avatar
gudulle

Messages : 474
Date d'inscription : 24/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nageurs de combat de la DGSE ...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum