Chômage de masse contre dividendes de classe - Avis de tempête sur la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chômage de masse contre dividendes de classe - Avis de tempête sur la France

Message  maverick le Sam 17 Jan - 2:18

Dans quelques semaines, l'économie française entrera dans le vif de la crise. Faillites, chômage et pauvreté battront de nouveaux records. De même que... les bénéfices des entreprises du CAC 40, qui devraient avoisiner les 85 milliards. Un tsunami de dividendes en perspective, notamment pour des sociétés perfusées par l'Etat. Avis de tempête, sociale.

Les doigts dans la crise

Les banques sont aujourd'hui accusées de se goinfrer des aides de l'Etat, sans bénéfice réel pour l'économie. Le secteur automobile est en berne. L'immobilier part en vrille et le secteur des services commence à voir le ciel s'assombrir. Malgré tout cela, les résultats des entreprises du CAC 40 seront bons, voire très bons, notamment grâce à un début d'année tonitruant. Les bénéfices cumulés devraient atteindre les 85 milliards d'euros. Et ces entreprises n'ont guère le choix. Si elles veulent dégeler la confiance de leurs investisseurs, elles devront les réchauffer d'un maximum de dividendes pour amortir la chute des marchés boursiers. Et si, en plus, elles pouvaient annoncer des vagues de licenciements, alors ce serait parfait.

Dilemme socio-économique

En décembre déjà, ArcelorMittal avait annoncé ne pas pouvoir "priver ses actionnaires de dividende", quelques heures après l'annonce de plans de licenciement de grande ampleur. Total, au terme d'une année sans doute exceptionnelle, devrait aussi gaver ses ouailles, façon Sud-Ouest. Et dans la case des vilains petits canards... les groupes aidés par l'Etat, notamment les banques ou le secteur automobile, Renault et PSA en tête. Comment ces entreprises vont-elles pouvoir distribuer leur grain sans déclencher les fureurs des salariés - au chômage technique - et de l'opinion publique ? Avis aux amateurs...

Sarkoy fronce les sourcils

Aujourd'hui, le gouvernement s'active pour dégonfler le nuage sombre qui s'accumule et qui menace. Les Echos annonçaient mercredi, citant une source gouvernementale, que l'Etat pousse Renault à ne pas verser de dividende à ses actionnaires au titre des résultats de l'année 2008. Ensuite, Sarkozy soi-même, lors de ses voeux aux "forces économiques" de la nation à Vesoul ("t'as voulu voir Vesoul, et on a vu Vesoul"), a supplié les banquiers de limiter les petits bonus qu'ils auraient pu avoir l'idée saugrenue de s'octroyer en loucedé. Sauf que les moyens de pression sont faibles. Pour les banques, comme pour l'automobile, l'aide sera versée sans aucune contrepartie, c'est en tous cas ce qui a été décidé par l'Elysée et voté par l'Assemblée. Reste à Nicolas Sarkozy de montrer ses petits poings, de froncer les sourcils et de menacer... Ils vont voir qui c'est Raoul !

Concrètement, le versement des dividendes n'enrichit que très peu les actionnaires, faisant le plus souvent chuter le cours de l'action d'autant. Mais c'est un signal psychologique fort, de l'ordre du psycho-publicitaire, à la façon des annonces de licenciements massifs qui ne manquent jamais de faire monter le cours des actions d'une entreprise. Ça ne repose sur rien, ça n'apporte rien, mais il faut le faire car c'est apprécié. Si c'est pour la bonne cause...

Il va y avoir du sport...
avatar
maverick

Messages : 2711
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 55
Localisation : 43°27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesforumz.com/viewtopic.php?t=130131&highlight=

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômage de masse contre dividendes de classe - Avis de tempête sur la France

Message  coal le Sam 17 Jan - 9:26

maverick a écrit:Dans quelques semaines, l'économie française entrera dans le vif de la crise. Faillites, chômage et pauvreté battront de nouveaux records. De même que... les bénéfices des entreprises du CAC 40, qui devraient avoisiner les 85 milliards. Un tsunami de dividendes en perspective, notamment pour des sociétés perfusées par l'Etat. Avis de tempête, sociale.

Les doigts dans la crise

Les banques sont aujourd'hui accusées de se goinfrer des aides de l'Etat, sans bénéfice réel pour l'économie. Le secteur automobile est en berne. L'immobilier part en vrille et le secteur des services commence à voir le ciel s'assombrir. Malgré tout cela, les résultats des entreprises du CAC 40 seront bons, voire très bons, notamment grâce à un début d'année tonitruant. Les bénéfices cumulés devraient atteindre les 85 milliards d'euros. Et ces entreprises n'ont guère le choix. Si elles veulent dégeler la confiance de leurs investisseurs, elles devront les réchauffer d'un maximum de dividendes pour amortir la chute des marchés boursiers. Et si, en plus, elles pouvaient annoncer des vagues de licenciements, alors ce serait parfait.

Dilemme socio-économique

En décembre déjà, ArcelorMittal avait annoncé ne pas pouvoir "priver ses actionnaires de dividende", quelques heures après l'annonce de plans de licenciement de grande ampleur. Total, au terme d'une année sans doute exceptionnelle, devrait aussi gaver ses ouailles, façon Sud-Ouest. Et dans la case des vilains petits canards... les groupes aidés par l'Etat, notamment les banques ou le secteur automobile, Renault et PSA en tête. Comment ces entreprises vont-elles pouvoir distribuer leur grain sans déclencher les fureurs des salariés - au chômage technique - et de l'opinion publique ? Avis aux amateurs...

Sarkoy fronce les sourcils

Aujourd'hui, le gouvernement s'active pour dégonfler le nuage sombre qui s'accumule et qui menace. Les Echos annonçaient mercredi, citant une source gouvernementale, que l'Etat pousse Renault à ne pas verser de dividende à ses actionnaires au titre des résultats de l'année 2008. Ensuite, Sarkozy soi-même, lors de ses voeux aux "forces économiques" de la nation à Vesoul ("t'as voulu voir Vesoul, et on a vu Vesoul"), a supplié les banquiers de limiter les petits bonus qu'ils auraient pu avoir l'idée saugrenue de s'octroyer en loucedé. Sauf que les moyens de pression sont faibles. Pour les banques, comme pour l'automobile, l'aide sera versée sans aucune contrepartie, c'est en tous cas ce qui a été décidé par l'Elysée et voté par l'Assemblée. Reste à Nicolas Sarkozy de montrer ses petits poings, de froncer les sourcils et de menacer... Ils vont voir qui c'est Raoul !

Concrètement, le versement des dividendes n'enrichit que très peu les actionnaires, faisant le plus souvent chuter le cours de l'action d'autant. Mais c'est un signal psychologique fort, de l'ordre du psycho-publicitaire, à la façon des annonces de licenciements massifs qui ne manquent jamais de faire monter le cours des actions d'une entreprise. Ça ne repose sur rien, ça n'apporte rien, mais il faut le faire car c'est apprécié. Si c'est pour la bonne cause...

Il va y avoir du sport...

Alors là je suis pas du tout persuadé que les bons Ouvriers / Employés et même certains cadres bougent ... affraid affraid affraid

chacun pour soi et Dieu pour tous Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Mad Mad Mad Mad Mad
avatar
coal

Messages : 2424
Date d'inscription : 23/02/2008
Localisation : l'Elysée, 55 rue du faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômage de masse contre dividendes de classe - Avis de tempête sur la France

Message  pefm le Sam 17 Jan - 13:42

coal a écrit:Alors là je suis pas du tout persuadé que les bons Ouvriers / Employés et même certains cadres bougent ... affraid affraid affraid
chacun pour soi et Dieu pour tous Exclamation Exclamation Exclamation Exclamation Mad Mad Mad Mad Mad
C'est bien pour ça que la première chose à faire c'est de parler, de convaincre, de disséminer notre colére, d'expliquer aux gens qui n'ont que la télé comme source d'info ce qu'il se passe.

Mais ca ne va pas etre si dur, sarkon roule pour nous.
avatar
pefm

Messages : 1376
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chômage de masse contre dividendes de classe - Avis de tempête sur la France

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum