The French doctor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The French doctor

Message  Ducat le Mer 4 Fév - 15:47

Alors que le livre de Pierre Péan l'accuse notamment d'avoir mélangé activités publiques et privées en Afrique à des fins lucratives, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner répond ce mercredi matin - point par point - dans une interview publiée par le Nouvel Observateur.

Le ministre estime très clairement être l'objet d'une entreprise de déstabilisation. De son côté, Pierre Péan, interrogé sur France Info, maintient ses informations et dit se placer «sous l'angle de l'éthique et de la morale républicaine».

Kouchner : «J’ai toujours agi dans la légalité»

Sur la principale révélation concernant ses activités de consultant menées dans le secteur de la santé pour le compte de deux sociétés privées, Africa Steps et Iméda, gérées par deux de ses proches, Kouchner dément : «J’ai toujours agi dans la légalité et la transparence, déclaré mes revenus, payé mes impôts», rétorque-t-il dans cette interview. «Je n’ai jamais signé un seul contrat avec un Etat africain.»


«Je ne dis pas le contraire», explique l'auteur de l'ouvrage. «Je ne parle à aucun moment d'entrer dans l'illégalité, mais de la distorsion entre deux images.» Selon Pierre Péan, il s'agit de montrer l'ambiguïté entre l'image de «chevalier blanc» qu'ont les Français de Bernard Kouchner et celle qui est traitée dans Le Monde selon K.

Péan défend «la morale républicaine»

Soulignant les rôles des deux proches de Bernard Kouchner dans Africa Steps et Iméda, puis leur nomination à des postes importants - Eric Danon est l'ambassadeur à Monaco et Jacques Baudouin travaille au sein du cabinet du ministre - Pierre Péan dit se placer «sous l'angle de l'éthique et de la morale républicaine». D'après le journaliste, Danon et Baudouin «n'existaient pas pour les chefs d'Etat africains (...)», seul comptait Bernard Kouchner à leurs yeux.


«Aucun chiffre»

«Sur trois ans de travail, j'ai gagné un peu moins de 6.000 euros par mois après impôts», assure le ministre des Affaires étrangères. «Y-a-t-il quelque chose de choquant qu’un ancien ministre de la santé, qui a fait pendant des dizaines d’années des missions humanitaires pour Médecins sans Frontière [...] rédige des rapports permettant à des pays africains d’améliorer leur système de santé ? Pour ce travail, j’ai été rémunéré à un tarif inférieur à ceux pratiqués, à l’époque, par les consultants de la Banque mondiale ou de l’OMS.»

Sur ce point, le journaliste Pierre Péan rappelle qu'il «ne cite aucun chiffre» dans son livre : «Je ne le sais pas combien a été reversé à Bernard Kouchner».

Kouchner attaqué sur ses liens avec le Rwanda

Accusé de n'avoir pas «réagi avec beaucoup d’ardeur», lorsque vous étiez en charge du Kosovo pour l’ONU aux massacres de Serbes par la majorité albanaise, Kouchner dénonce des «propos scandaleux et mensongers. Chaque mort serbe me révoltait.»

Le chef de la diplomatie française dément également fermement les accusations d'obstruction dans l’enquête du juge Bruguière, sur l’attentat contre l’avion du président rwandais Habyarimana
. De son côté, Péan, auteur d'un ouvrage sur le génocide au Rwanda (Noires fureurs, blancs menteurs. Rwanda, 1990-1994) confie que c'est ce qui a motivé son enquête : «J'ai été choqué par l'attitude de Bernard Kouchner» qui, selon lui, a tenté «à tout prix» de se réconcilier avec le président rwandais Paul Kagamé.

«Dans certains cercles, on n'aime pas la réussite»

A la question «est-ce une entreprise de destablisation?», Bernard Kouchner répond sans ambiguité : «C'est très clair. Dans certains cercles, on n’aime pas la réussite. Pas la mienne en l’occurrence, celle d’un homme qui est resté populaire, hors du gouvernement ou dans le gouvernement qu’il soit de gauche ou de droite.»

leparisien.fr

Bas vy il va nous faire croire qu'il est blanc comme neige le kouckcouch.

Il parle de rémunération de 6000€/mois comme si ce n'étais rien, alors que pour la plupart des francais 6000€ c'est ce qu'ils touchent sur 6 mois.
Et après on s'étonne que les gens ne respectent plus la classe politique.

Aller papacoz lache toi c'est un prétentieu de gauche qui se fait griller
avatar
Ducat
Respecteur du con d'en face
Respecteur du con d'en face

Messages : 2285
Date d'inscription : 25/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The French doctor

Message  papacoz le Mer 4 Fév - 15:50

Ducat a écrit:
Alors que le livre de Pierre Péan l'accuse notamment d'avoir mélangé activités publiques et privées en Afrique à des fins lucratives, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner répond ce mercredi matin - point par point - dans une interview publiée par le Nouvel Observateur.

Le ministre estime très clairement être l'objet d'une entreprise de déstabilisation. De son côté, Pierre Péan, interrogé sur France Info, maintient ses informations et dit se placer «sous l'angle de l'éthique et de la morale républicaine».

Kouchner : «J’ai toujours agi dans la légalité»

Sur la principale révélation concernant ses activités de consultant menées dans le secteur de la santé pour le compte de deux sociétés privées, Africa Steps et Iméda, gérées par deux de ses proches, Kouchner dément : «J’ai toujours agi dans la légalité et la transparence, déclaré mes revenus, payé mes impôts», rétorque-t-il dans cette interview. «Je n’ai jamais signé un seul contrat avec un Etat africain.»


«Je ne dis pas le contraire», explique l'auteur de l'ouvrage. «Je ne parle à aucun moment d'entrer dans l'illégalité, mais de la distorsion entre deux images.» Selon Pierre Péan, il s'agit de montrer l'ambiguïté entre l'image de «chevalier blanc» qu'ont les Français de Bernard Kouchner et celle qui est traitée dans Le Monde selon K.

Péan défend «la morale républicaine»

Soulignant les rôles des deux proches de Bernard Kouchner dans Africa Steps et Iméda, puis leur nomination à des postes importants - Eric Danon est l'ambassadeur à Monaco et Jacques Baudouin travaille au sein du cabinet du ministre - Pierre Péan dit se placer «sous l'angle de l'éthique et de la morale républicaine». D'après le journaliste, Danon et Baudouin «n'existaient pas pour les chefs d'Etat africains (...)», seul comptait Bernard Kouchner à leurs yeux.


«Aucun chiffre»

«Sur trois ans de travail, j'ai gagné un peu moins de 6.000 euros par mois après impôts», assure le ministre des Affaires étrangères. «Y-a-t-il quelque chose de choquant qu’un ancien ministre de la santé, qui a fait pendant des dizaines d’années des missions humanitaires pour Médecins sans Frontière [...] rédige des rapports permettant à des pays africains d’améliorer leur système de santé ? Pour ce travail, j’ai été rémunéré à un tarif inférieur à ceux pratiqués, à l’époque, par les consultants de la Banque mondiale ou de l’OMS.»

Sur ce point, le journaliste Pierre Péan rappelle qu'il «ne cite aucun chiffre» dans son livre : «Je ne le sais pas combien a été reversé à Bernard Kouchner».

Kouchner attaqué sur ses liens avec le Rwanda

Accusé de n'avoir pas «réagi avec beaucoup d’ardeur», lorsque vous étiez en charge du Kosovo pour l’ONU aux massacres de Serbes par la majorité albanaise, Kouchner dénonce des «propos scandaleux et mensongers. Chaque mort serbe me révoltait.»

Le chef de la diplomatie française dément également fermement les accusations d'obstruction dans l’enquête du juge Bruguière, sur l’attentat contre l’avion du président rwandais Habyarimana
. De son côté, Péan, auteur d'un ouvrage sur le génocide au Rwanda (Noires fureurs, blancs menteurs. Rwanda, 1990-1994) confie que c'est ce qui a motivé son enquête : «J'ai été choqué par l'attitude de Bernard Kouchner» qui, selon lui, a tenté «à tout prix» de se réconcilier avec le président rwandais Paul Kagamé.

«Dans certains cercles, on n'aime pas la réussite»

A la question «est-ce une entreprise de destablisation?», Bernard Kouchner répond sans ambiguité : «C'est très clair. Dans certains cercles, on n’aime pas la réussite. Pas la mienne en l’occurrence, celle d’un homme qui est resté populaire, hors du gouvernement ou dans le gouvernement qu’il soit de gauche ou de droite.»

leparisien.fr

Bas vy il va nous faire croire qu'il est blanc comme neige le kouckcouch.

Il parle de rémunération de 6000€/mois comme si ce n'étais rien, alors que pour la plupart des francais 6000€ c'est ce qu'ils touchent sur 6 mois.
Et après on s'étonne que les gens ne respectent plus la classe politique.

Aller papacoz lache toi c'est un prétentieu de gauche qui se fait griller

precision c'est un ami intime de papa m'as dit

pardon de remettre une couche
avatar
papacoz

Messages : 2332
Date d'inscription : 01/03/2008
Age : 66
Localisation : tout en bas à gauche

Voir le profil de l'utilisateur http://txiko.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: The French doctor

Message  Ducat le Mer 4 Fév - 16:18

C'étais
avatar
Ducat
Respecteur du con d'en face
Respecteur du con d'en face

Messages : 2285
Date d'inscription : 25/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: The French doctor

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum